Un pas en avant, deux pas en arrière

1-forward-2-backÀ trop vouloir traduire, on en finit parfois par perdre la tête. La Commission générale de terminologie et de néologie, qui se charge de traduire en bon français bien de chez nous le vocabulaire de l’informatique et de l’internet, en est une bonne illustration. Comme le dit avec ironie le journaliste Marc Rees sur le site NextInpact.com, « chacun est invité à [l’]adopter, la Marseillaise dans les oreilles, baguette sous le bras. » Mais il se trouve que ce travail n’est pas toujours fait à bon escient.

Prenons le cas du « lurker« , c’est-à-dire d’une « personne qui, dans un espace d’échanges de l’internet tel qu’un forum ou un blogue, suit les discussions ou consulte les articles sans apporter de contribution ». Elle devient un « fureteur » (ou une « fureteuse ») ; on a affaire ici à une traduction certes assez élégante, mais qui ne restitue pas forcément la connotation passive du verbe « to lurk« . En français, « fureter » aura en effet plutôt une connotation active (« Fouiller, chercher partout avec soin, curiosité ; s’empresser à savoir des nouvelles de tout, chercher à satisfaire sa curiosité sur tout »). Mais cette légère nuance reste au final assez inoffensive.

Penchons-nous sur le cas du mot « thumbnail ». Une traduction parfaitement valable et communément admise longtemps le transforme en « vignette ». La Commission susnommée recommande désormais l’usage du mot « imagette ». Combien d’argent public a-t-on dépensé pour réinventer la roue ? Idem pour le « blog », qui après avoir été un « bloc » en 2005, devient un « blogue ».

Heureusement que ce lot de traductions comporte aussi des conversions de bon aloi (« electronic paper/ink » en « papier/encre électronique » par exemple), car à chaque fournée, la polémique repart de plus belle et, hélas, souvent à juste titre.

This entry was posted in Linguistique and tagged anglais, blog, Englisch, English, français, Französisch, French, lurker, néologisme, traduction, translation, Übersetzung. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *