Apocalypse (pas encore) now

u0ezro7Trump Président, J+1. Le monde n’a pas encore explosé, malgré les cris d’orfraie entendus des deux côtés de l’Atlantique. Le séisme attendu n’a englouti que quelques milliards de dollars en bourse, milliards que l’on verra resurgir un jour, quoi qu’il arrive. Personne n’est mort après cette élection, sauf bien entendu ceux dont l’heure était venue, peu importe le nom du 45ème président des États-Unis.

Plus sérieusement, que retenir de cette élection ? Elle a mis en concurrence deux candidats pas au niveau de l’enjeu, atteint des profondeurs dans la bassesse et l’absence de débat réel, se nourrissant des haines et des peurs d’un melting pot qui semble ne plus mélanger grand-chose. Après un président élu pour réaliser le rêve des uns, l’Amérique a choisi un président qui a surfé sur le cauchemar des autres. Un vote « contre », une spécialité que certains croyaient typiquement française, mais qui visiblement s’exporte bien.

Ce monde explosera-t-il ? Oui, un jour ou l’autre. Mais ce n’est certainement pas pour demain. Un homme d’affaires digne de ce nom n’a aucun intérêt à être assis sur un trône au milieu du désert. Après les cris et les larmes, ce sera business as usual, et rendez-vous dans quatre ans pour un nouveau mélodrame.

Posted in Non classé | 4 Comments

Brexit : après eux, le déluge ?

b_1_q_0_p_0La politique, c’est simple : promettez monts et merveilles à l’aide de chiffres auxquels vous faites dire ce que vous voulez, demandez son avis à un peuple moitié désemparé, moitié désinformé, contemplez le désordre que vous avez semé, et à la fin, partez avec le sourire – satisfait d’avoir rempli votre mission (auto-proclamée) – et les poches bien remplies.

Oui, je sais, ce discours est populiste et (de fait) simpliste. Mais quand on observe la gigantesque farce qu’est devenu (dès le lendemain) le Brexit, on peut se rabaisser à ce niveau de médiocrité sans faire tache dans la paysage. Le référendum, en Grande-Bretagne ou ailleurs, est une arme à manipuler avec précaution. Surtout quand les dégâts potentiels peuvent concerner des personnes qui n’ont rien demandé dans d’autres pays. Par chance, nos lois nous mettent – pour l’instant – à l’abri d’une telle débâcle politique et morale (les référendums ne peuvent porter que sur des textes, pas sur des questions). Reste à savoir si les élections présidentielles de l’an prochain ne pourraient faire tomber ce pare-feu et si en novembre, de l’autre côté de l’Atlantique, un milliardaire incendiaire ne suscite pas des vocations de pyromane. En attendant, puisque l’espoir fait vivre, espérons que rien de tout cela ne se produira. Puisse la nouvelle Prime Minister y contribuer…

Posted in Autour des langues | Tagged allemand, anglais, Brexit, Deutsch, English, Europa, Europe, Grande-Bretagne, Great-Britain, Großbritannien, joke, plaisanterie, traduction, translation, Übersetzung, Witz | 4 Comments

« Ça » revient…

Le bac, comment y survivre ?Oui, comme chaque année, « Ça » revient. Non, pas l’entité maléfique appelée « Ça » qu’on retrouve dans les romans de Stephen King et qui prend la forme des peurs les plus profondes de chacun. Je parle… du bac. Tous les ans, il suscite quelque angoisse chez nombre de lycéens. En effet, comme je le notais dans mes kits de survie pour le bac publiés l’an dernier, peu importe la matière, tout est question de préparation. Les méthodes sont nombreuses, et pas forcément rébarbatives, surtout en ce qui concerne les langues. En plus de l’incontournable travail régulier en cours, il est possible d’exploiter de nombreuses ressources fournies par les médias traditionnels (télévision, radio, presse écrite) et numériques (Internet), et ce sans forcément s’ennuyer. Le tout est de les connaître… et de s’en servir. Que vous ayez lu ou pas mes ouvrages, n’hésitez pas à me poser ici même toute question à ce sujet : il n’est jamais trop tard pour bien faire !

 

Posted in Autour des langues | Tagged Abitur, allemand, anglais, astuces, baccalauréat, Deutsch, Englisch, English, German, kit, kit de survie, learning, lernen, method, méthode, survie, tips, tricks | 1 Comment

Je suis, je suis, je suis…

ik ben BrusselL’an dernier, nous étions Charlie, Paris, Tunis, Bamako, Beyrouth, et j’en passe, la liste est trop longue. Et depuis mardi, nous sommes Bruxelles. Nous l’avons montré dans plusieurs langues, toutes les langues écrites sans doute. Sans succès. Hélas, une fois les manifestations de tous ordres terminées, les affaires reprennent, et la seule langue universelle qu’il reste est la seule qui semble fonctionner depuis toujours : celle de la terreur. Et l’on peut craindre que les morts de Bruxelles ne changeront rien…

Posted in Non classé | Tagged Anschläge, attentats, bomb attacks, Brüssel, Brussels, Bruxelles, Empörung, indignation, languages, langues, lassitude, Müdigkeit, outcry, Sprachen, weariness | 5 Comments

#JeSuisCirconflexe

jeune

De l’importance de l’accent circonflexe, que vous aurez spontanément bien placé par vous-même. Mais au-delà de quelques accents et autres rectifications esthétiques, le vrai problème n’est-il pas l’enseignement du français dans son ensemble ? Ne cherche-t-on pas à faire tomber la fièvre en cassant le thermomètre ? À moins que la suppression du i de l’oignon ne nous aide à moins pleurer quand l’épluche…

Posted in Autour des langues | Tagged 1990, controversy, enseignement, orthographe, Polemik, polémique, Rechtschreibung, spelling, teaching, Unterricht | 4 Comments

Le petit frère négligé

brevet-des-colleges-annoncee-2-aa3En France, quand on parle d’examens, on pense avant tout au bac. Mes derniers articles en sont la preuve, et pas seulement parce que j’ai écrit des livres à ce sujet. C’est une sorte de pilier imaginaire sur lequel reposerait tout le système. Pourtant, il existe un autre diplôme passé par tous les élèves, et qui a lui aussi son importance : le brevet des collèges, aujourd’hui appelé « Diplôme national du brevet ». Si sa valeur sur le marché du travail est aujourd’hui nulle ou presque, et que sa capacité à vérifier l’acquisition du fameux « socle commun de connaissances » est toute relative, il garde une fonction importante : c’est, sauf rare exception, le premier examen qu’on passe « pour de vrai ». Notamment grâce à l’oral d’histoire des arts, qui donne une première expérience de l’examen oral. Jadis, on arrivait généralement à l’oral de français en 1ère sans aucune expérience en la matière, avec les risques de peur, voire de panique, que l’inexpérience peut engendrer. Je peux en témoigner, pour avoir vécu cette situation et lamentablement échoué…

Bref, si le bac reste l’examen incontournable, pour des raisons discutables, le brevet ne doit pas être négligé. Croisons donc les doigts pour les élèves qui le passent cette semaine.

Posted in Autour des langues | Tagged bac, baccalauréat, brevet, brevet des collèges, entraînement, exam, examen, Prüfung, training, Übung | 3 Comments

Le juste prix ?

800px-Ready_for_final_exam_at_Norwegian_University_of_Science_and_TechnologyEnviron 1,5 milliard d’euros, voici le prix que coûterait réellement chaque année le bac selon le le principal syndicat de chefs d’établissement, le SNPDEN. Le budget officiel de l’examen est d’environ 75 millions d’euros, et englobe coûts de personnel (surveillance, correction…) et frais « immobiliers ». Pourquoi un tel écart ? L’explication tiendrait tout simplement dans l’argent perdu pendant les cours annulés en fin d’année. Pendant que les élèves révisent (ou pas) chez eux, les enseignants et autres personnels sont – logiquement – toujours payés, et les lycées engendrent toujours des frais… pour des élèves absents.

Le contrôle continu, au moins renforcé, à défaut d’être intégral, réduirait assurément la facture. Mais l’examen terminal reste incontournable, presque légendaire, et le supprimer équivaudrait sans doute à une seconde révolution.

Posted in Autour des langues | Tagged bac, baccalauréat, costs, coût, enseignement, Kosten, method, méthode, Preis, price, prix, Probleme, teaching | 7 Comments

Calendrier

exhaustedLa semaine dernière, je parlais ici-même de bachotage, et évoquais plusieurs raisons pour ce phénomène qui ne touche pas que l’anglais et l’allemand mais toutes les matières. J’en ai oublié une, qui peut avoir son importance : la fin de l’année. S’il est logique que l’examen soit placé en fin d’année pour vérifier l’acquisition des connaissances, le revers de la médaille est double : les élèves peuvent être fatigués et lassés. En effet, outre la propension naturelle des adolescents à considérer le collège/le lycée comme une punition sadique, il faut garder à l’esprit que, comme pour les adultes, les corps et les cerveaux fatiguent. Placer un examen déterminant à la fin de l’année n’est donc pas forcément la meilleure solution. Mais voilà, nos systèmes éducatifs (et « parentaux ») ne sont pas prêts à révolutionner les calendriers. En attendant, les apprentissages de dernière minute restent la méthode favorite des ados, avec les résultats que l’on connaît…

Posted in Autour des langues | Tagged apprentissage, bac, baccalauréat, learning, lernen, method, méthode, Probleme | 9 Comments

Bachotage

Sleeping_while_studyingDébut juin. Le soleil revient, les envies de vacances aussi. Mais voilà, juin, c’est aussi le moment des examens à tous les niveaux. Et qui dit examens dit aussi bachotage. Bien qu’il ait été prouvé qu’il n’a aucun intérêt à long terme, l’animal a la peau dure. Pourquoi ? Certains sociologues estiment que le système scolaire favorise depuis toujours le bachotage (passer l’examen serait vécu un obstacle mortel à franchir, favorisant le sentiment d’urgence), d’autres pensent plus simplement que les jeunes préfèrent utiliser leur temps à faire autre chose que travailler (sortir, jouer, regarder le tennis à la télévision…) ou utilisent l’examen comme moyen d’opposition/affirmation. Il y a sans doute un peu des trois, même si, dans ce domaine, il est dangereux de généraliser.

Quoi qu’il en soit, répétons-le, le bachotage, à tout âge, est inutile. Les connaissances acquises dans l’urgence et le stress sont toujours les premières à s’envoler une fois l’examen terminé. Nombreux sont ceux qui appellent à une refonte du système (enseignement et modalités de vérification des apprentissages), mais lui aussi est un animal à peau dure (qui a dit mammouth ?). Un système dédramatisé, visant le pragmatisme et le long terme aurait beaucoup plus d’intérêt, mais en attendant, le bachotage passe, et les connaissances trépassent…

Posted in Autour des langues | Tagged apprentissage, bac, baccalauréat, bachotage, Büffelei, cramming, enseignement, lernen, method, méthode, teaching | 13 Comments

Post scriptum

urlQue faire après avoir écrit un livre ? En assurer rapidement la promotion, avec les difficultés que cela peut comporter, oui, je vous en ai déjà parlé. Reprendre le cours de ses activités habituelles ? Oui, bien sûr. En écrire un autre ? Pourquoi pas ? D’ailleurs, j’ai une idée en tête. Laquelle ? Je l’évoquerai quand elle aura pris forme, en tout cas plus qu’actuellement.

Pour l’heure, vous pouvez, si ce n’est pas encore fait, jeter un œil (mais pas les deux comme disait l’autre), aux livres déjà publiés, et c’est par ici que ça se passe.

Posted in Autour des langues | Tagged allemand, anglais, Buch, Deutsch, eBook, Englisch, English, German, livre, livre électronique | 7 Comments